jeudi 19 novembre 2009

Cannabis, Malin + Goetz


En bien des choses et en parfumerie particulièrement, le changement me plaît et m'amuse. Ma collection n'est pas gigantesque, mais au fil des ans je constate que ma fidélité n'a jamais duré très longtemps. Au fond, cela me plaît assez, et il me plaît d'associer à telle ou telle époque un parfum savamment choisi.

En matière de bougies parfumées en revanche, le changement ne m'amuse pas du tout. J'ai d'abord fait des tentatives qui se sont avérées peu concluantes (Feu de Bois de Diptyque, Bottega Veneta n°2 etc.) jusqu'au jour où je suis tombé sur la magnifique bougie Miel de Diptyque, légère, juste un peu musquée pour donner à mon intérieur cette vague odeur de luxe que j'affectionne tant sans que cela semble "parfumé", justement.

Mon appartement coulait des jours heureux dans l'insouciance d'avoir enfin trouvé son identité odorante quand, arrivé à bout de mon stock, je découvris que la célèbre marque du boulevard Saint Germain avait supprimé cette référence de son catalogue et l'avait remplacée par un autre "Miel" beaucoup plus sucré et pas du tout à mon goût. La quête devait donc reprendre et prenait de plus en plus l'allure d'un tonneau des Danaïdes.

Et par un extraordinaire que je n'ai pas fini de remercier, à la faveur d'un dîner chez des amis, je découvris la bougie Cannabis de Malin + Goetz, marque new-yorkaise jusqu'alors inconnue de moi. Sauts de l'ange, roulements de tambour, acrobaties et applaudissements : bien loin de véhiculer l'insupportable odeur d'un joint de fin de soirée, âcre et collante, celle-ci sent bon, mais bon ! C'est en fait une composition boisée assez classique faisant la part belle au patchouli, sans pour autant (c'est heureux) lui laisser l'occasion de répandre sa panoplie un peu roots. En fait, hormis le génial coup marketing, le choix de ce nom étonne un peu tant il me semble inapproprié à cette odeur certes présente mais tellement équilibrée, riche et élégante... Quoi qu'il en soit, j'espère que celle-ci ne connaîtra pas l'avanie de feu mon Miel ! Par chance, les régulières ruptures de stock chez French Trotter à Paris, seul revendeur agréé en France pour l'instant, augurent d'un avenir qui fait respirer mon appartement de soulagement...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire