mercredi 26 août 2009

Sel de Vétiver, The Different Company


Je profite de ce que l'été nous accompagne encore un peu pour évoquer ce très joli parfum qu'est Sel de Vétiver.

The Different Company a pris le train du développement des parfums de niche assez tôt, et a eu le mérite certain de proposer une gamme assez restreinte et cohérente en veillant à ce que la distribution soit vraiment luxueuse et exclusive. Pour autant, les jus créés, d'une qualité évidente, ne jouent pas les hard-to-get : il y a là au contraire des compositions neuves, contemporaines, qui mettent en valeur de belles matières dans des arrangements aérés et tout à fait lisibles. Sel de Vétiver, la seconde création de Céline Ellena après le départ de son père Jean-Claude chez Hermès, ne déroge pas à la règle.

On trouve donc au premier nez un vétiver très net, assez terreux et fumé, qui d'emblée range ce beau parfum dans une catégorie plutôt sensuelle. Mais immédiatement surgit aussi cette note saline nouvelle (quoique le superbe Datura Noir de Serge Lutens l'ait déjà mise en scène dans une moindre mesure) qui donne à l'assez classique vétiver un coup de fouet inhabituel : au lieu de le réveiller à l'aide de notes fraîches et citronnées comme le font beaucoup, Céline Ellena le met d'autant mieux en valeur avec cet accord tiède et savoureux qui complimente avec une grande cohérence la rugosité de la racine centrale.

Il ressort de ce parfum une impression d'excitation délicieuse, et on l'imagine très bien accompagner un retour de plage. Pour une fois, l'appellation mixte n'est pas usurpée : rien ici ne semble correspondre mieux à une femme qu'à un homme. C'est un parfum joyeux, ensoleillé, qui ne semble pas se prendre au sérieux du tout et n'en est que plus attachant. Peut-être pas le coup de génie du siècle, mais une alternative souriante et rafraîchissante à des grands frères plus prétentieux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire