jeudi 24 décembre 2009

Soir de Lune, Sisley


Le récent lancement de Soir de Lune reste une véritable énigme pour moi. Nul autre que lui ne porte mieux l’épithète très galvaudé "opulent", tant on sent à la première molécule le prix d’un monde "fourrures-et-cigarettes" qui n’existe plus. De la manière la plus invraisemblable qui soit, il me donne l’impression que les responsables de Sisley n’ont pas vu passer les trente dernières années et sont restés enfermés dans un laboratoire pendant tout ce temps, tout occupés qu’ils étaient à trouver un moyen de répliquer à Opium, "petit joueur, va !"

Le résultat est tout simplement ahurissant : Soir de Lune hurle à la mort la (prétendue) richesse de celle qui le porte dans un véritable délire olfactif dont je ne vois pas très bien à qui il s’adresse aujourd’hui. La démonstration, qui dans son genre force le respect, tombe en effet comme des cheveux sur la soupe, un peu comme si un ingénieur sortait du bureau voisin du vôtre en clamant avec fierté qu’il vient d’inventer le répondeur téléphonique. C’est d’autant plus étonnant qu’entre-temps est sortie la très belle Eau du Soir, dont le propos assez proche est prononcé (c’est un comble de l’écrire !) d’une manière beaucoup plus subtile, si bien que son récent petit frère a tout l’air d’un dernier râle avant la fin... Formidable, au sens premier.

Si Soir de Lune mérite au moins d’être salué pour la qualité de ses ingrédients et l’extrême soin de sa façon, emprutant tous deux à une école que plus personne ne suit depuis longtemps, son aspect bourgeois ultime dépourvu de toute forme de second degré n’a à mes yeux personne à conquérir car, contrairement aux classiques auxquels il s’apparente, sa nouveauté dans le paysage l’empêche de se targuer du charme familier du compagnon auprès duquel on a vieilli, et achève d’accentuer un décalage qui confine au malaise.

3 commentaires:

  1. Je trouve ce parfum irrespirable, voilà, c'est dit. Beurk et pouah (un jugement tout en finesse, je sais, merci.)

    RépondreSupprimer
  2. Je voudrais vous poser une question: vous avez essayé ce parfum sur votre peau? Sur la mouillette il est effectivement irrespirable mais si vous habitez à Madrid (climat très sec), que vous êtes une femme (qui d'ailleurs porte exclusivement Eau de Campagne) à la peau blanche et vous essayez ce parfum directement sur votre peau, aussi étonnant que cela puisse vous paraître le résultat est tout autre: Vous sentez le linge bien propre et le talc. C'est ce que j'ai fait hier après avoir dépensé mon budget personnel pour Noël au stand de Sisley (j'ai acheté de l'Eau de campagne format 250 ml + coffret contenant Eau de campagne + gel douche). Mon mari, qui comme tous les hommes espagnols raffole de L'Eau de Campagne (c'est à dire comme tous les hommes espagnols, il l'achète pour moi et ne l'utiliserait jamais) a trouvé que je sentais extrêmement bon (c'est qui veut dire pour un espagnol que je sentais propre tout comme si je venais de prendre une douche). Salut

    RépondreSupprimer
  3. Je me rends compte maintenant en lisant mon commentaire précédent qu'il faut que je précise que le parfum que j'ai essayé sur ma peau après avoir acheté Eau de Campagne est effectivement Soir de Lune. Merci

    RépondreSupprimer