vendredi 12 mars 2010

Une Rose, Editions de Parfums Frédéric Malle


Incroyable...

Une Rose d'Edouard Fléchier pour les Editions de Parfums Frédéric Malle sent... une rose ! Il n'y a aucune ironie dans ce que j'écris là, bien au contraire : ce parfum est stupéfiant de réalisme. Ca ne sent pas le parfum à la rose, ça ne sent pas un parfum composé autour de la rose, ça sent une rose, littéralement : on a l'impression de se pencher au dessus d'un bouton éclos, de sentir la douce caresse des pétales sur le bout de son nez, et de respirer à pleins poumons l'odeur d'une fleur, sans artifice.

Une Rose est donc un très, très, très beau parfum. Rarement il m'est arrivé d'oublier la notion de qualité à ce point : on croit tellement être devant la fleur qu'on n'est même plus capable de réellement dire que la composition est bien faite ! Le travail du parfumeur semble invisible. C'est vraiment très impressionnant.

Une rose pure, une rose fraîche, une rose veloutée, une rose avec toutes les connotations que chacun y associe et qui en fera le parfum ultime pour les inconditionnels et un "simple" chef d'oeuvre pour les autres. Je lui préfère Lys Méditerranée à titre personnel pour une toute bête question de goût, mais je dois dire qu'avec ces deux splendeurs récemment découvertes, Edouard Fléchier m'emmène au nirvana avec une espèce de légèreté et de facilité qui me coupe le souffle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire