vendredi 26 mars 2010

(Untitled), Maison Martin Margiela

(Untitled), le premier parfum de Martin Margiela, est une réussite. Il s'attèle à une tâche amusante : mettre à l'honneur la note de galbanum caractéristique des grands chyprés verts des années 1970 (Y, Calandre, N°19) sans toutefois citer les aînés en question. Daniela Roche-Andrier, auteure de cette composition originale, est parvenue à un équilibre remarquable entre la noblesse de son ingrédient central et l'espèce d'aisance, de facilité, de décontraction qui signe l'élégance d'aujourd'hui.

Au premier nez, (Untitled) brille donc par une verdeur prononcée mais déjà boisée, presque orientale (je n'ai ainsi pu m'empêcher de penser à Dioressence), et cet aspect suave ne va cesser de se préciser tout au long de l'évolution, quand le musc et l'encens prennent le pas sur le galbanum inaugural. Ces deux dernières notes, dosées avec l'exacte mesure, confèrent au parfum un chic simple très contemporain : (Untitled) emprunte au passé la colonne vertébrale, l'esprit d'une vieille recette et l'habille d'un vent de fraîcheur réjouissant. Le flacon, sobre et orné d'une étiquette blanche, est lui aussi fort beau. L'ensemble possède cette aura infiniment parisienne qui me fait immanquablement succomber... Le parfum le plus "actuel" qui soit sur le marché, "l'air du temps" capturé en quelque sorte.

1 commentaire:

  1. quels sont les distributeurs de cette nouvelle fragrance sur MARSEILLE?

    RépondreSupprimer