lundi 7 avril 2014

Alien, Thierry Mugler

Le jasmin en parfumerie se distingue par une caractéristique singulière : le refus de la capitulation. Alien, parfait successeur au puissant Angel, l’assoit intelligemment sur un accord d’ambre et d’encens qui le cryogénise. Stable, pur, débarrassé de son habituelle odeur de fanaison, il fend l’air d’un éclat de métal poli irisé, de couleur or-argent, et renouvelle le thème oriental fleuri avec une originalité en tout point fidèle à l’esthétique Thierry Mugler, à la fois étrange et séduisante. Etonnant et très réussi.

Dans sa version "Absolu", ce parfum se concentre, replie ses notes sur celles du fond, brillantes, chaudes (vanille, ambre et musc en quantité), et atteint un degré d'agrément exceptionnel. On y verrait presque une ressemblance à l'odeur à la fois douce et prégnante de la cire d'abeille, teintée d'une touche chocolatée, et pourtant tenue par le haut d'une main de maître par ce jasmin qui empêche le parfum de verser dans une ambiance gourmande. On est rarement gâté de nos jours par un parfum grand public aussi original, travaillé et abouti.

4 commentaires:

  1. Je vous félicite pour la concision, la précision de cet article concernant l'une des plus belles et riches compositions de la parfumerie mainstream actuelle.
    Alien a été pour moi un coup de cœur majeur, jamais remis en question depuis. Une ode mystérieuse au soleil. Il est fondamentalement épanouissant, à mon sens.
    Votre blog est un lieu de pure élégance et je vous encourage à écrire toujours, car votre plume est délicate et ... si juste.

    RépondreSupprimer
  2. Oh, que votre compliment est gentil ! Merci ! Cela me fait immensément plaisir :)

    RépondreSupprimer
  3. Maowel, il y a t'il une adresse e-mail sur laquelle je peux vous contacter ? :)

    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Marion,

    Vous pouvez me contacter à l'adresse maowel (at) ymail.com
    :)

    RépondreSupprimer